Aie-je besoin d’une infolettre?

Aie-je besoin d’une infolettre?

Aie-je besoin d'une infolettre, Emmanuelle B communicationsSelon le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO), 66% des entreprises québécoises[1] offrent la possibilité de s’inscrire à une infolettre. À en croire ces chiffres, cet outil de marketing doit être efficace! Personnellement et en tant qu’experte en communications web, je trouve important d’avoir une infolettre, question d’établir un contact avec mes clients et potentiels clients.

Principalement par manque de temps, j’ai rencontré certains défis pour mettre en place l’infolettre d’Emmanuelle B. Je me suis demandée : est-ce un outil pour moi? Est-ce pertinent et important pour mon type d’entreprise? En cours de réflexions, j’étais curieuse de connaître l’avis de ma collaboratrice Dorianne Deshaies, rédactrice web tout comme moi. Son expérience en agence, complémentaire à la mienne, allait me fournir quelques pistes supplémentaires. J’ai le plaisir de partager avec vous le fruit de nos discussions sur le sujet.

« Il y a toujours quelque chose d’intéressant à faire »

À ma question « l’infolettre, est-ce pour tout le monde? », Dorianne me répond d’emblée : « Je pense que oui! Je pars toujours avec la prémisse qu’il y a quelque chose d’intéressant à faire ». Je vous rappelle ici les principaux avantages de l’infolettre :

  1. Communiquer directement avec vos clients et prospects abonnés
  2. Offrir une promotion
  3. Faire la promotion de vos articles de blogue (si applicable)
  4. Amener du trafic vers votre site web (si applicable)
  5. Obtenir de l’information sur ce qui intéresse vos lecteurs (déterminer ce qui fonctionne)

 

Si effectivement l’infolettre demeure un outil de marketing pertinent et efficace, pourquoi plusieurs hésitent-ils encore à l’utiliser? À cela, Dorianne répond que « plusieurs entreprises ont peur de se sentir comme des « spammeurs », elles ont peur de déranger en envoyant un courriel supplémentaire dans la boîte de ses abonnés ». Bien connaître votre public cible est LA meilleure façon d’offrir du contenu qui sera apprécié :

  • Pertinent
  • Utile
  • Exclusif

 

« C’est important de ne pas se laisser influencer par nos propres filtres », ajoute ma collaboratrice. Nul autre que vous ne connaît mieux vos clients, mais peut-être ne savez-vous pas comment vous y prendre? Il devient alors important de vous faire accompagner par un(e) professionnel(le) – j’en connais une bonne 😉 – , dont la spécialité est de se mettre dans leur peau et de rechercher les sujets qui les garderont captifs.

Dans un prochain article, je vous proposerai des conseils quant au contenu de vos infolettres.

Choisir la bonne fréquence pour l’envoi de mon infolettre

Avoir une infolettre demande du temps, et peut-être que tout comme moi, ce facteur est un enjeu important pour vous. Rassurez-vous! Bien qu’une fréquence régulière soit préférable, vos abonnés remarqueront peu si vous sautez un envoi. L’important est d’être à l’aise avec la fréquence que vous choisissez, en fonction :

  • De ce que vous offrez comme produit ou service : par exemple, si vous offrez des services en santé, vous pourriez vouloir faire un rappel de leurs bienfaits à chaque changement de saison.
  • De votre cycle de vente : si vous savez que vos ventes baissent habituellement à l’arrivée de l’été, peut-être voudrez-vous envoyer une promotion en conséquence?
  • Des habitudes de vos abonnés : disons qu’il s’agisse principalement d’étudiants, vous auriez avantage à synchroniser vos communications avec le calendrier scolaire.

 

Tout comme pour le blogue, vous pouvez dresser un calendrier de publication, pour lequel je vous propose une méthode simple.

Un privilège à ne pas négliger

Lorsqu’une personne s’abonne à votre infolettre, c’est qu’elle s’intéresse et désire interagir avec votre marque, un privilège à ne pas négliger. « C’est précieux, me rappelle Dorianne, parce que cette liste appartient à l’entreprise, pas à Facebook ou autre média social. Et le choix appartient aussi aux abonnés de continuer à recevoir votre infolettre ou non ». Autre chose importante : vos abonnés ne s’attendent pas à ce que TOUS vos courriels les passionnent. Leur taux d’ouverture et les différentes statistiques que vous offrent des outils comme Mailchimp permettent d’ajuster votre contenu en conséquence.

Alors, votre infolettre, c’est pour quand? Cet article vous a-t-il été utile?

Si vous avez besoin d’aide afin de mettre en place votre infolettre ou votre blogue d’entreprise, je peux vous aider! Communiquez avec moi.

Emmanuelle B
[1] Entreprises disposant d’un site Web transactionnel (2014)

À propos de l'auteur / emmanuelle b

Communicatrice passionnée depuis plus de 15 ans, j'accompagne les entrepreneurs à bâtir une relation durable et authentique avec leur clientèle et leurs différents publics.

Aucun commentaire

Laissez un commentaire